Le patrimoine
Nederlands Français Deutsch English








La chapelle du Saint Sacrement
Ici la qualité de la sculpture baroque est poussée à son paroxysme, notamment dans le banc de communion (W. Kerrickx et H.F. Verbruggen, 1695). Le matériau y est travaillé avec tant de fidélité à la nature, qu'on en viendrait à oublier que c'est du marbre sculpté.  De mignons angelots-enfants de chœur y adorent Jésus sous la forme de pain et de vin. Ils le prient avec des gestes adéquats et reconnaissent en Lui le véritable Agneau de Dieu.
Tout près, un vitrail avec un paysage d'un vert éclatant, un chef-d'œuvre de Jean de Labaer (1626) conte en plusieurs phases l'histoire de Rudolf de Habsbourg. Celui-ci cède volontairement son cheval à un prêtre afin qu'il puisse arriver à temps auprès d'un mourant, pour lui conférer les Derniers Sacrements et lui apporter la Sainte Communion.


Les monuments funéraires
La richesse en monuments funéraires de Saint-Jacques découle du fait qu'aux 17ème et 18ème siècles elle était l'église paroissiale de bon nombre de notables. D'autres monuments ont abouti ici au 19ème siècle.
Qui ne compatit pas avec Anne-Marie van den Berg, qui fit ériger un épitaphe émouvant pour son fils, un postulant des chartreux ? Le jeune moine au crane rasé ressemble au (vrai) crane sur lequel il médite.
Que penser du sieur Corneille Lantschot qui, sur foi de ses aumônes généreuses er de ses prières ardentes, estime avec aplomb qu'il peut se prévaloir d'une place au ciel ? Et cet homme de guerre, stratège-né et nanti d'un arsenal impressionnant, qui tombe à genoux devant un ennemi désarmé ? En effet, le Marquis del Pico de Velasco, ancien commandant de la citadelle, n'étale plus sa supériorité, mais partage le sort commun de tous les mortels.


Quelques familles fortunées du 17ème siècle s'offrent même une chapelle funéraire privée. La plus célèbre étant celle de P.P. Rubens et de sa famille dans la chapelle Notre-Dame située à l'ouest et terminée en 1645, soit 5 ans après sa mort. Rubens lui-même avait destiné pour cette chapelle le tableau de Marie entourée de saints. Tableau qui, pour une raison inconnue, n'avait jamais été livrée à son commanditaire. N'y cherchez pas des portraits de famille, même pas le sien. La famille Carenna de Milan avait choisi comme patron Saint Charles Borromée de Milan, dépeint ici en protecteur des pestiférés par Jacob Jordaens.


La chaire de vérité
Louis Willemssens (1675) fait porter la cuve par quatre personnifications féminines. La Foi est mise en avant comme étant la vertu principale. Elle est soutenue par la Vérité en recherche d'une vérité métaphysique, la Théologie. Fidèle à la vérité, la foi se transmet par l'enseignement, comme dans la prédication. Presque cachée sous l'escalier, l'Instruction tient un miroir avec comme texte explicatif : "Regardes ici et tu recevras la sagesse". Par l'instruction on laisse les gens se mirer à l'exemplarité de personnages célèbres. La question qui nous est posée ici est dés lors: "Qui prenons-nous comme exemple?".








(c) 2019 MKA | vzw Monumentale Kerken Antwerpen
Groenplaats 21
2000 Antwerpen
Contact

Powered by ICOLEIS

Mentions legales popup